Climatisation basse consommation

Le principe la climatisation par évaporation intérieure (ou pad cooling) est très ancien. Traditionnellement, on suspendait des linges humides dans les courants d’air pour abaisser la température d’une pièce.

Parce que l’énergie nécessaire à l’évaporation de l’eau est extraite de l’air chaud, qui en conséquence se refroidit. Ce principe naturel permet donc de rafraîchir l’air dès que sa température augmente. On parle aussi de rafraîchissement d’air par évaporation (RAE), de climatisation naturelle et écologique, ou encore de bioclimatisation.

Pour reproduire le principe naturel d’évaporation, on utilise un ventilateur qui fait passer l’air chaud à travers un échangeur humide.

Source : Wikipédia - Evaporative cooling


Le fonctionnement est donc simple: un ventilateur, un réservoir d’eau, une pompe de circulation, et des échangeurs en cellulose.

Il n’y a pas de risque de saturation en humidité, car le renouvellement d’air est permanent (un hygrostat peut également réguler l’appareil).

L’air est ensuite distribué dans le bâtiment à travers un réseau adapté : gaines textiles, diffuseurs, gaines acier galvanisé …

Le bâtiment est mis en surpression: si les ouvertures existantes ne sont pas suffisantes, il faut prévoir un système d’extraction asservi à la marche des appareils.

A l’intersaison, on passe en mode:
> free-cooling:
seul le ventilateur est en action, il n’y a pas d’eau. Cette « fraîcheur gratuite » permet d’introduire directement l’air frais extérieur (la nuit ou à l’intersaison) dans le bâtiment … et ainsi éviter de déclencher inutilement la climatisation .

 

Une efficacité croissante

Plus l’air est chaud, plus la bioclimatisation est efficace. Sous nos climats, l’humidité relative (HR) baisse lorsque la température augmente. La capacité de rafraîchissement par évaporation sera donc maximale lorsqu’il fait chaud.

L‘air soufflé est frais quelque soit la température de l’air extérieur: sa température dépend de la température et de l’ humidité relative (HR) de l’air extérieur.
Par exemple, lorsqu’il fait 32°C avec une hygrométrie de 30%, la température au soufflage de l’appareil sera de 21°C.

L’efficacité est également garantie grâce:

> aux échangeurs CELdek® de la marque MUNTERS (disponibles sur la gamme ADIABOX®) qui ont une très haute capacité d’évaporation,
> et aux moustiquaires qui évitent l’encrassement des échangeurs, facilitent l’entretien, et garantissent une efficacité dans le temps.

Avantages Des économies d’énergie imbattablesLes rafraîchisseurs d’air adiabatique COOLEA consomment 10 fois moins d’électricité qu’une climatisation traditionnelle ! Plus il fait chaud, plus le rendement des rafraîchisseurs augmente alors que celui de la climatisation traditionnelle diminue.

Des coûts d’investissement et d’utilisation réduits

En fonction du type d’application, les coûts d’investissement peuvent être divisés par 3 par rapport à une climatisation traditionnelle.

Le coût d’utilisation peut être divisé par 10 ou plus ! En fonction des spécificités de votre installation (coût de l’eau, de l’électricité, nombre d’appareil, nombre d’heures de fonctionnement…), nous établissons précisément les économies engendrées par rapport à une installation en climatisation traditionnelle.

Un air sain et confortable

Les rafraîchisseurs fonctionnent en tout air neuf, l’air vicié est donc renouvelé en permanence, pour un air frais et confortable!

Alors que la climatisation assèche l’air, ce qui peut rendre malade, les rafraîchisseurs d’air par évaporation maintiennent une hygrométrie bénéfique pour le corps humain, selon les recommandations de la norme NF 7730. L’éléctricité statique diminue et le bon fonctionnement des appareils est assuré.

Une empreinte écologique limitée

  • aucun gaz réfrigérant , ni produit chimique.
  • une consommation électrique très faible
  •  une consommation d’eau optimisée : elle dépend de la température extérieure. En moyenne, en été, un appareil consomme 26 litres par heure (ADIABOX 16000). A titre de comparaison, il faut 4.650 litres d’eau pour produire un steak de bœuf!
  • une utilisation possible de ré cupération d’eau de pluie
  • l’eau utilisée n’est pas polluée : une partie s’évapore et une autre est évacuée dans les eaux pluviales. Le cycle naturel de l’eau est respecté.

Un entretien simple

Seul un entretien annuel est nécessaire , afin de procéder à l’hivernage des appareils : nettoyer, couper l’arriver d’eau et protéger l’appareil.

Les rafraîchisseurs d’air sont simples, donc peu sujets aux pannes . Ici, pas de compresseur , ni de circuit frigorifique à haute pression, seules quelques pièces sont en mouvement : un ventilateur, une pompe de circulation, une électrovanne d’arrivée d’eau et une vanne de vidange.

 

Plus d’informations :

-  sur notre site, consultez les pages dédiées nos solutions fixes et nos solutions mobiles

- le site de notre partenaire : 
- l’encyclopédie en ligne, dédiée à l’écologie, Ekopedia consacre une page à la climatisation et une page aux solutions adiabatiques.

 

Comments are closed.